Fast-food & co: sommes-nous nourris?

Aller faire ses courses au supermarché du coin, manger dans des fast-food, ouvrir son paquet de gâteau en cas de petit creux. Toutes ces habitudes quotidiennes semblent ancrées en nous depuis des générations.

Elles sont tellement présentes que le fait de s’en passer paraîtrait totalement inconcevable.

Et pourtant. Malgré les apparences, ce schéma de l’industrie agro-alimentaire est relativement récent.

Fast-food & co

Une histoire récente

Très concrètement, on a beau se persuader que le modèle du fast-food et de l’industrie agro-alimentaire est le plus viable et qu’il est indispensable à la survie de l’espèce, sa place dans l’histoire de l’humanité est relativement récente.

En effet, c’est bien depuis la seconde guerre mondiale, et l’arrivée des Américains de manière massive en Europe, que cette alimentation moderne et industrielle s’est développée.

C’est à ce moment précis que les multinationales et les lobbies de l’industrie agro-alimentaire et pharmaceutique (nous y reviendrons) ont littéralement changé nos habitudes.

Dites-vous bien qu’en France par exemple, avant la seconde guerre mondiale, tout le monde consommait des fruits et légumes bio. Il y a un peu plus de 70 ans, notre modèle alimentaire actuel n’existait pas ! Les aliments sur-transformés, emballés, conditionnés, remplis d’additifs et de colorants “alimentaires” n’existaient pas. Les fruits et légumes importés de l’autre bout du monde n’inondaient pas nos étales. De même, avoir des tomates en hiver en France semblait inconcevable. Et pourtant, on l’a fait mais à quel prix?

fast-food

Des conséquences graves

Un tel bouleversement dans notre manière de consommer (en général) et de manger (en particulier) n’est pas sans conséquence.

En effet, si nous regardons un peu les 70 dernières années, que remarquons-nous?:

-une consommation croissante de produits principalement composés de sucre raffiné et d’huiles trans

-des produits remplis d’additifs, de colorants et d’exhausteurs de goût (les fameux E… au dos des paquets ou “arômes”)

-l’augmentation de l’utilisation des pesticides, herbicides et fongicides aspergés sur nos fruits et légumes

-la présence systématique d’antibiotiques dans les viandes et poissons que nous consommons

Et parallèlement, que remarquons-nous également?

Une augmentation vertigineuse et exponentielle des maladies dites de civilisation, comme les cancers, le diabète de type 2, l’obésité ou des maladies auto-immunes comme la sclérose en plaques, le diabète de type 1, la maladie de Crohn, les différents types de thyroïdites auto-immunes…La liste est encore longue.

Il y a encore une cinquantaine d’années, tous ces noms de maladies étaient assez mystérieux.

Mais de nos jours, qui n’a pas dans son entourage un proche atteint de cancer ou de diabète? Qui n’a pas perdu un être cher par cette cause? Nous sommes beaucoup dans ce cas, pour ne pas dire tous.

Pourquoi le fast-food et l’alimentation industrielle

sont-ils si mauvais pour nos organismes?

Des aliments “vides” de nutrition

 

Le gros problème des fast-food et de l’alimentation industrielle moderne, c’est leur vide criant de nutrition.

En effet, lorsque vous consommez un hamburger dans un restaurant fast-food, deux phénomènes se produisent dans l’organisme:

-le corps met beaucoup de temps à digérer le hamburger, il utilise énormément d’énergie et surtout, il est obligé d’aller puiser dans ses réserves minérales (déjà très limitées)

-durant le processus de digestion, le corps va essayer au maximum de récupérer les nutriments dont il a besoin dans l’hamburger mais il n’en trouvera que très peu, et de bien mauvaise qualité

Car il faut bien comprendre que l’alimentation industrielle est tellement sur-transformée et raffinée qu’il est absolument impossible qu’elle nourrisse notre corps et surtout les cellules qui le composent.

Voyez bien que manger une grande quantité de “nourriture industrielle” ne nourrira vos cellules qu’à hauteur de 2-3%. Alors qu’une pomme, une seule, ou toute autre nourriture brute, non-transformée, pourrait être capable de nourrir vos cellules à hauteur de 80% voire plus, selon votre capacité d’assimilation.

Car en effet, ce ne sont ni les quantités, ni les calories que l’on consomme qui comptent. Mais bien les nutriments que le corps va être capable d’assimiler durant le processus de digestion.

fast-food

De quoi ont besoin nos cellules?

Les besoins physiologiques de nos cellules

 

Tout comme nous, nos cellules ont trois grands besoins: respirer, se nourrir et évacuer leurs déchets.

Respirer

Nos cellules ont besoin d’oxygène pour pouvoir vivre et ainsi accomplir comme il se doit leurs tâches quotidiennes. Cet oxygène est transporté via le sang. Une cellule mal-alimentée en oxygène se retrouve en stress oxydatif et se dirige vers une mort certaine, non programmée: c’est le début des maladies dégénératives.

Ainsi, donner de l’air pur et de qualité à nos cellules est indispensable au bon fonctionnement du corps.

Se nourrir

Nos cellules ont besoin de minéraux, de vitamines et d’oligo-éléments pour fonctionner correctement. Pas un, pas deux, mais bien d’un ensemble de micro-nutriments bio-disponibles et indispensables pour l’organisme humain. Calcium, magnésium, zinc, toutes les vitamines du groupe B, vitamines C et A, vitamines D, Oméga 3 et 6…et j’en passe.

Cette nourriture essentielle permet à chaque composante de l’organisme d’accomplir l’ensemble de ses tâches sans difficulté. Mais également de permettre aux cellules d’avoir l’énergie nécessaire pour se nettoyer et ainsi d’évacuer les déchets accumulés dans le corps.

Plus vous apporterez en quantité à votre corps une alimentation riche en micro-nutriments (vitamines, minéraux et oligo-éléments), plus il aura l’énergie d’évacuer les déchets.

Et c’est bien le problème de l’alimentation industrielle moderne. Le raffinage abusif des produits, leur conditionnement, leur mode de production remplis de produits chimiques dangereux (pesticides, herbicides, fongicides), leur mode de cuisson et de transport…Tout cela empêche la présence de micro-nutriments dans ce type d’alimentation. On se retrouve donc à consommer de la nourriture “vide” qui ne nourrit PAS nos cellules.

Evacuer les déchets

Cette dernière étape est essentielle. J’y reviendrai dans un prochain article. En bref, comment notre organisme pourrait fonctionner correctement et de manière optimale avec une quantité toujours plus grande de déchets en lui?

Si lorsque vous videz votre poubelle, vous faites tomber au fond, au moment de la sortir, une certaine quantité de détritus, au fil des jours ces détritus vont s’accumuler et vont surtout pourrir… Alors imaginez-vous ce qu’il se passe dans notre corps lorsque les déchets sont mal évacués et s’accumulent?

Il est donc urgent de revenir à l’essentiel. Délaisser le fast-food et l’alimentation industrielle moderne au profit d’une alimentation la plus brute possible, non-transformée, faite-maison, riche en micro-nutriments, avec des temps de cuisson courts et non agressifs pour les aliments.

Changer ses habitudes alimentaires est loin d’être simple, surtout au début, mais c’est possible.

Il faut 21 jours au cerveau pour intégrer une nouvelle habitude. Un vrai challenge à relever. Il sera semé d’embuches et de difficultés. Mais c’est un effort qui sera payant.

Devenons conscients et agissons.

Et surtout vivons mieux, vivons physio-logique !

fast-food

Participez à ma série de 5 mini-cours pour enfin adopter durablement une alimentation saine au top

2 Comments

  • Elisabeth Posted juillet 29, 2018 4:08

    👏 bravo !

    • Lucie de Vivons physio-logique Posted juillet 29, 2018 4:38

      Merci beaucoup pour vos encouragements Elisabeth.

Add your comment or reply. Your email address will not be published. Required fields are marked *

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer